Interview

Journée internationale des femmes et des filles de science
Soria

 

Aujourd’hui, vendredi 11 février, nous célébrons les femmes et les filles de science. A cette occasion, nous voulions vous présenter le rôle d’Ambassadrice Femme Ingénieure, rôle additionnel proposé chez Go Concept qui assure la promotion des femmes ingénieures dans le monde de l’industrie. Pour ce faire, nous partons à la rencontre de Soria, ingénieure consultante Go Concept et première Ambassadrice sur cette fonction, qui s’engage quotidiennement pour la valorisation des femmes dans les métiers scientifiques.

 

‘’ Bonjour Soria, peux-tu te présenter ?

J’ai intégré Go Concept il y a 4 ans en tant qu’ingénieure consultante spécialisée en conception mécanique et calculs. J’ai réalisé un premier mandat en tant qu’ingénieure mécanique pour concevoir des sièges ferroviaires de première et seconde classe dans les trains. Aujourd’hui, je participe à l’activité de support Simulation & Modeling au sein d’un groupe international spécialisé dans la chimie. L’objectif est d’épauler les utilisateurs de logiciels scientifiques pour anticiper leurs besoins hardware et software et favoriser la communication avec les différents intermédiaires de l’IT. En parallèle, j’ai également évolué sur un rôle d’Ambassadrice Femme Ingénieure.

En quoi consiste le rôle d’Ambassadrice Femme Ingénieure ?

Le métier d’ingénieur est ouvert à tous ! Néanmoins, on constate aujourd’hui un déséquilibre indéniable : il y a bien plus d’hommes que de femmes exerçant ce métier. L’objectif de ce rôle est d’encourager et de promouvoir l’importance et l’engagement des femmes dans ce métier.

 

Pourquoi as-tu postulé au rôle d’Ambassadrice ?

Pour insuffler l’audace ! Les femmes sont bien moins présentes en tant qu’ingénieur, en grande partie à cause d’une sorte de « prudence » envers les matières scientifiques. Il y a différentes raisons à cela, mais il semble que le manque de promotion et d’identification de femmes scientifiques en soit l’une des raisons phares. Cela me tient donc à cœur de promouvoir le rôle important tenu par les femmes dans les sciences, et de les encourager à envisager cette carrière.

Plus les profils seront différents à travailler sur un même projet, plus il sera facile de cibler efficacement le marché, de répondre aux attentes du client final et d’innover. Par exemple, dans le cadre de mon premier mandat, j’ai travaillé sur le confort du siège pour le passager.  Ma participation a permis de valider que le projet du siège pouvait aussi bien correspondre à un homme qu’à une femme malgré nos différences morphologiques.

 

Quelles sont les grandes actions que tu souhaiterais mener ?

On pourrait résumer les grandes actions en 3 catégories :

  • Promouvoir le rôle des femmes dans les sciences au sein des établissements scolaires. Je souhaite me rendre dans ces établissements, en particulier dans les lycées, pour encourager les jeunes filles à envisager une carrière d’ingénieur. Le métier d’ingénieur est mal connu, celui d’ingénieur consultant encore plus. Et, pour des jeunes filles qui manquent de modèles féminins auxquelles s’identifier, envisager une carrière scientifique autre que l’école de médecine est une grosse prise de risque dans leur esprit. Je souhaiterais pouvoir insuffler cette étincelle.
  • Promouvoir la place de la femme dans le milieu de l’ingénierie en interne et en externe. Par exemple, rédiger des articles, des posts LinkedIn… Ou bien des interviews comme celle-ci !
  • Participer au recrutement de candidat(e)s. L’équité de genre est très importante pour une entreprise et c’est aussi un sujet d’actualité. Les femmes ingénieures sont en général sensibles à cette cause et leurs homologues masculins aussi. Travailler pour une entreprise qui encourage l’égalité homme/femme dans le monde professionnel est aujourd’hui un facteur non négligeable et peut faire la différence pour un candidat.

 

Quelles sont tes héroïnes scientifiques ?

Katherine Johnson, une femme afro-américaine ayant notamment participé à la conquête spatiale avec la NASA. Et Sophie Germain, une mathématicienne, l’une des pionnières de l’élasticité des corps (la propriété d’un matériau à retrouver sa forme d’origine après avoir été déformé). Cette dernière est aussi connue pour un théorème mathématique qui porte son nom.

 

Un mot de la fin ?

Je ne me rappelle pas les termes exacts, mais un jour l’un de mes professeurs m’a dit une phrase qui m’a marquée, et que je souhaite vous partager : « Les garçons avec 12 de moyenne au bac osent sans problème la classe prépa. Alors que certaines filles avec 16 de moyenne ne se sentent pas suffisamment légitimes. Mesdemoiselles, vous êtes tout aussi capables. Alors osez ! ».’’

Découvrez l’aventure Go Concept

Nos offres
Offres d’emploi